Beirut, en long, en large et en travers

Deux articles de journaux parus ces derniers jours donnent un avant goût plutôt flatteur, mais avant tout fidèle, de ce à quoi vont devoir s’attendre les festivaliers présents à We Love Green en septembre. Le premier nous vient du canada. Plus précisément du journal Voir qui profite de la venue de la troupe de Zach Condon en terres québécoises pour revenir sur la genèse de leur dernier album, The Rip Tide.

Quant au second, il est l’oeuvre de Sophie Ferrandino pour Patwhite.com. L’occasion pour le lecteur qui n’aurait pas encore eu la chance de voir Beirut en concert de se faire une petite idée. Pour le reste, on vous donne rendez-vous au Parc de Bagatelle début septembre.

Publié dans Musique | Bookmark | Par Maxime Delcourt

Les commentaires sont fermés.