Crystal Murray - We Love Green

Crystal Murray

Le talent n’attend pas le nombre d’années, dit-on. L’adage s’applique particulièrement au cas de Crystal Murray, chez qui la musique paraît innée. Du haut de ses 17 ans, cette chanteuse et auteure-compositrice parisienne est déjà à l’origine d’un univers des plus singuliers : envoûtant, magnétique, onirique, nourri par les multiples influences qui la bercent depuis toute petite. Née d’un père jazzman afro-américain et d’une mère franco-espagnole évoluant dans les musiques du monde, elle grandit dans un tourbillonnement de concerts, de tournées, de festivals – un environnement qui transforme la musique en une partie essentielle de son histoire. “La soul et le jazz étaient constamment présents, se souvient-elle. Mais je fais aussi partie d’une génération qui a été bercée par le rap et le R&B.” La bande-son de son enfance rassemble donc aussi bien les albums de Macy Gray que ceux de John Coltrane, de Marvin Gaye et de Beyoncé, des disques avec lesquels elle vit ses premiers émois musicaux et commence à pousser la chansonnette. “Jusqu’à mes 9 ans, mon rêve était clairement de devenir chanteuse !”, s’exclame-t-elle dans un rire. “Mais j’ai fini par laisser ça de côté – je trouvais que je n’avais pas une très belle voix.”

C’est à l’âge de 15 ans, après avoir affiné ses envies artistiques au sein d’un collectif de mode fondé avec trois amies, que Crystal Murray renoue avec ce rêve de petite fille. L’élément déclencheur ? Une session improvisée en studio au printemps 2017 avec un ami producteur qui, impressionné par sa voix et les textes qu’elle écrit secrètement dans son carnet, la pousse à se lancer. “Ça m’a aidée à accepter cette voix que j’ai longtemps trouvé trop grave, explique-t-elle. Et ça m’a encouragée à prendre l’écriture plus au sérieux, aussi.” Les choses s’accélèrent à l’été 2018 lorsqu’elle se met à travailler avec le musicien et producteur Pierre-Hadrien Trigano, plus connu sous l’alias PH Trigano. Ensemble, les deux imaginent le premier single de Crystal Murray : “After Ten”. Une ensorcelante et entêtante chanson, qui conte un amour en demi-teinte et pose les bases d’un ADN musical coincé quelque part entre jazz, house et soul. “J’aime bien parler de ‘new jazz’”, commente la jeune femme. Pour donner corps à ce morceau, elle s’allie au duo de réalisateurs The Bardos, remarqué pour leurs collaborations avec les magazines Dazed ou i-D. En résulte un clip à l’ambiance romantique, où la chanteuse se dévoile, lumineuse et captivante, aux côtés de ses proches. Classé en pole position des playlists “New Talent” de Spotify et “Découvertes” de Deezer à sa sortie, “After Ten” impose Crystal Murray comme l’un des talents les plus prometteurs de 2019.

Elle sort son deuxième single « Princess » début septembre, produit par Archil, accompagné d’un clip et d’une live session. C’est avec ce deuxième titre aux accents two steps que Crystal commence la scène accompagnée d’un live band et d’une DJ. Elle jouera pendant la fashion week à l’événement Ralph Lauren x Vanity Fair et à la Boule Noire pour une soirée Fils de Vénus aux côtés de la DJ Otha.